Bio de Leslie Kaplan

Lires Les Carnets du loir consacrés à Leslie Kaplan

 

Leslie Kaplan est née à New York en 1943, et a été élevée à Paris dans une famille américaine. 
Elle suit des études de philosophie, d’histoire et de psychologie, avant de travailler en usine de 1968 à 1971. 
Depuis 1982, date de la parution de son premier livre,L’Excès-l’usine, elle a publié des récits et des romans, notamment Le Livre des cielsLe CriminelLe Pont de Brooklyn… 
En 2003, paraît un livre d’essais, Les Outils
Elle commence, en 1996, une série romanesque intituléeDepuis maintenant dont cinq volumes ont paru : Depuis maintenant Miss Nobody Knows, Les Prostituées philosophes, Le Psychanalyste, Les Amants de Marie et Fever
En janvier 2009, Leslie Kaplan a publié Mon Amérique commence en Pologne, sixième tome de la série. Cette même année, elle a également participé avec Louise, elle est folle au recueil Les Monstres, collection Les Petites Formes de la Comédie-Française, coédité par L’avant-scène théâtre et la Comédie-Française. 
Son œuvre a été adaptée au théâtre, notamment par Claude Régy qui a monté Le Criminel pour le Festival d’Automne en 1988 et Marcial Di Fonzo Bo qui a dirigé L’Excès-l’usine au Théâtre national de Bretagne en 2002.
Leslie Kaplan contribue régulièrement à des revues, et notamment à Trafic
Elle anime depuis plusieurs années des ateliers d’écriture dans la région parisienne. 
Toute son œuvre est publiée aux éditions P.O.L. 
Son ouvrage Toute ma vie j’ai été une femme a été écrit pour deux comédiennes, Frédérique Loliée et Élise Vigier, qui en ont signé la mise en scène à la Maison de la Poésie en 2008. Le spectacle a été repris dans ce même théâtre en mars 2009. Durant la saison 2008-2009, Leslie Kaplan a été auteur en résidence à la Maison de la Poésie, dans le cadre du programme Résidence d’écrivains en Ile-de-France.

La bibliothèque idéale de Leslie Kaplan :


Lewis CarrollAlice au pays des merveilles, Gallimard, collection Folio, traduction Jean Gattégno, 1865, 1994.

Charles BaudelaireLes Fleurs du mal, Gallimard, collection Folio, 1857, 1999.

Howard FastSpartacus, Atalante, traduction Jean Rosenthal,1951, 1999.

John Dos Passos, Manhattan Transfer, Gallimard, collection Folio, traduction Maurice-Edgard Coindreau, 1925, 2001.

Fedor DostoïevskiLes Possédés, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, traduction Pierre Pascal, 1872, 1969.

Robert AntelmeL’Espèce humaine, Gallimard, collection Imaginaire, 1947, 2005.

Hannah ArendtLes Origines du totalitarisme, Gallimard, collection Quarto, traduction Jean-Louis Panné, 1951, 2001.

Irving HoweLe Monde de nos pères. L’extraordinaire odyssée des Juifs d’Europe de l’Est en Amérique, Michalon, traduction Cécile Bloc-Rodot et Henriette Michaud, 1997.

Heitor O’dwyer De MacedoLettres à une jeune psychanalyste, Stock, 2008.

Serge DaneyCiné journal 1, 1981-1982, Ciné journal, 2 1983-1986, Les Cahiers du cinéma, collection Petite Bibliothèque, 1998.

Jean-Luc GodardVivre sa vie, 1962.