Bio-bibliographie de Robert Bober

Robert Bober naît le 17 novembre 1931, à Berlin.

En 1933, sa famille, d’origine juive polonaise, fuit l’Allemagne nazie pour s’installer en France. Ses parents s’établissent à Paris en tant que cordonniers.

En juin 1942, le jeune Robert Bober, alors âgé de dix ans, est contraint de porter l’étoile jaune puis en septembre, il est caché par ses parents dans une pension à Clamart, en région parisienne.

Sa famille échappe à la Rafle du Vel’ d’Hiv par la police française les 16 et 17 juillet 1942.

En 1946, Robert Bober quitte l’école pour entrer en apprentissage chez un tailleur. D’apprenti, il devient mécanicien puis coupeur dans des ateliers de confection.

En 1955, il obtient la nationalité française après avoir été déclaré « réfugié provenant d’Allemagne, apatride d’origine polonaise ».

En 1963, il entre à la télévision. En 1967, il réalise son premier film consacré à Cholem Aleichem, écrivain de langue yiddish.

De 1976 à 1985, il collabore avec Pierre Dumayet pour la série d’émissions Lire c’est vivre diffusées à la télévision.

À partir de 1978 et cela jusqu’en 1980, il réalise Récits d’Ellis Island, histoire d’errance et d’espoir avec Georges Perec qu’il a rencontré en 1975 après avoir lu W ou le Souvenir d’enfance. En 1992, il tourne En remontant la rue Vilin en hommage à Perec mort dix ans plus tôt, en mars 1982. Il obtient le Grand

Prix SCAM en 1991 pour l’ensemble de son oeuvre documentaire.

Son premier roman Quoi de neuf sur la guerre ? paraît aux éditions P.O.L en 1993, Robert Bober a alors soixante-deux ans et se voit décerner le prix du Livre Inter en 1994. La même année, il publie Récits d’Ellis Island, co-écrit avec Georges Perec. Paraissent, en 2000, Berg et Beck, et, en 2005, Laissés-pour-compte, paraît en 2005.

Robert Bober publie en 2010 On ne peut plus dormir quand on a une fois ouvert les yeux.

 

ROBERT BOBER EN QUELQUES DATES

1931 : Naissance à Berlin

1933 : Arrivée avec sa famille en France

1946 : Entrée en apprentissage dans la confection tailleur

1955 : Obtention de la nationalité française

1967 : Réalisation de son premier film

1975 : Rencontre avec Georges Perec

1980 : Sortie du film Récits d’Ellis Island, histoire d’errance et d’espoir réalisé avec Georges Perec

1991 : Grand Prix de la SCAM pour l’ensemble de son œuvre documentaire

1993 : Parution de Quoi de neuf sur la guerre ?, son premier roman qui reçoit
le prix du Livre Inter 1994

2010 : Sortie de son quatrième roman, On ne peut plus dormir quand on a une fois ouvert les yeux